Conflit Russie – Ukraine : le président Volodymyr Zelensky déclare que l’Ukraine se retrouve seule dans ce combat

Spread the love

Au lendemain du déclenchement de l’opération militaire en Ukraine lancée par le président russe Vladimir Poutine, le président ukrainien Volodymyr Zelensky reproche à ses alliés de ne pas combattre avec son armée.

« Qui est prêt à combattre avec nous ? Je ne vois personne », Volodymyr Zelensky

Près de 24h après l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a tenu un discours tôt dans la journée de ce vendredi 25 février.

« Nous avons été laissés seuls pour défendre notre État », a déclaré Volodymyr Zelensky dans son message à l’endroit du peuple ukrainien et du monde.

Dans son discours, Volodymyr Zelensky a présenté en effet le bilan des pertes et dégâts de la première journée de l’attaque russe. Du coté de l’Ukraine, au moins 137 morts et 316 blessés dans le rang des civiles et militaires ont été enregistrés.

« Sur notre île de Zmeiny, tous nos gardes-frontières sont morts en héros, en se défendant jusqu’au bout. Mais ils ne se sont pas rendus », salue le président ukrainien.

Malheureusement, jusqu’à présent, tous les appels à l’aide de l’Ukraine auprès de ses alliés pour renforcer son armée ont été sans suite.

« Qui est prêt à se battre à nos côtés ? Je ne vois personne. Qui est prêt à donner à l’Ukraine une garantie d’adhésion à l’OTAN ? Tout le monde a peur », déplore Volodymyr Zelensky.

Dans la journée de ce jeudi 24 février, suite à la décision de Vladimir d’envahir le territoire ukrainien, plusieurs chefs d’Etat dont Emmanuel Macron, Joe Biden et le premier ministre britannique ont en effet exprimé leur soutien à l’Ukraine et imposé des sanctions contre la Russie. Mais aucune réaction pour soutenir l’armée ukrainienne n’a été révélée.

Les habitants des régions bombardées ont décidé de prendre la fuite ; ce qui a donné lieu à des embouteillages hier. Quant au président, il a déclaré qu’il ne quittera pas la capitale.

« Je resterai dans la capitale. Ma famille est aussi en Ukraine. Selon des informations en notre possession, l’ennemi m’a identifié comme la cible N°1. Et ma famille comme la cible N°2 », affirme Volodymyr Zelensky.

Il invite la population de Kiev à la vigilance et au respect du couvre-feu désormais en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.