Lee Jae-Yong, héritier de Samsung, a été gracié par le président pour ses crimes

Spread the love

Une décision du président Yoon Seok-youl dans le but de surmonter la crise économique.

Lee pourra donc reprendre son poste au sein de la grande société de technologie de la Corée du Sud

Le président sud-coréen, Yoon Suk-yeol, a décidé de gracier le petit-fils du fondateur de Samsung, Lee Jae-yong. La nouvelle a été annoncée par le ministère de la Justice de la Corée du Sud. La grâce sera officialisée le 15 août.

« Dans le but de surmonter la crise économique en revitalisant l’économie, le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, dont la peine de prison avec sursis a pris fin récemment, sera réintégré », a déclaré le gouvernement sud-coréen dans un communiqué selon le rapport de Financial Times.

En 2017, Lee a été accusé d’avoir soudoyé la présidente de l’époque, Park Geun-hyeet. Il a ensuite été condamné à cinq ans de prison après avoir été reconnu coupable de corruption, mais au bout d’une année de prison, il a été libéré en appel. Plus tard, il sera réincarcéré en janvier 2021 avant d’être à nouveau libéré en août de la même année sur parole. Il n’aura donc purgé que 18 mois de sa peine de 30 mois.

Alors que, selon la loi coréenne, les criminels condamnés ne peuvent pas occuper de postes officiels dans une entreprise comme Samsung pendant les cinq années suivant leur condamnation, cette décision du président de la Corée du Sud offre à Lee Jae-yong le droit de travailler au sein du géant de la technologie.

Il pourra reprendre la tête du géant technologique fondé par son grand-père Lee Byung-Chul. Et son retour devrait accélérer la prise de décision sur les grandes stratégies, de la fabrication de puces aux plans d’investissement. Particulièrement en ce moment où le secteur des semi-conducteurs est confronté à des défis tels que les pénuries d’approvisionnement dues à la pandémie de coronavirus, l’inflation et les problèmes de logistique.

« Je vous remercie de m’avoir donné l’occasion de prendre un nouveau départ. Je suis désolé d’avoir causé des soucis à de nombreuses personnes », a déclaré Lee dans un communiqué. Il a promis de redoubler d’efforts pour rendre cela à la société à travers des investissements continus et à la création d’emplois.

Cependant, Lee Jae-Yong semble bien loin d’avoir fini avec les ennuis judiciaires. Selon The Verge, « il doit faire face à des accusations distinctes de manipulation d’actions en relation avec une fusion de deux filiales de Samsung ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.