L’UE, les Etats-Unis et 32 autres pays annoncent une « Déclaration pour le futur de l’internet »

Spread the love

À travers la « Déclaration pour le futur de l’internet », les États-Unis, tous les États membres de l’Union européenne et 32 pays non membres de l’UE s’unissent pour travailler à l’instauration d’un système internet ouvert, libre, mondial, interconnecté, fiable et sécurisé.

“Déclaration pour le futur de l’internet” : Lutter contre l’internet fragmenté pour parvenir à un réseau internet décentralisé et interconnecté au niveau mondial

Les États-Unis, les États membres de l’Union européenne et 32 pays se sont réunis pour établir un nouveau projet dans le cadre de la promotion d’un système internet qui prend en compte les droits de l’homme et de la liberté d’expression. Le projet est alors dénommé “A Declaration for the Future of the Internet’’ / ‘’Déclaration pour le futur de l’internet” et le but de parvenir à un avenir internet ouvert, libre, mondial, interconnecté, fiable et sécurisé.

Dans un document établi par la Maison Blanche et la Commission européenne, on note que « Les partenaires de cette déclaration ont l’intention de travailler vers un environnement qui renforce nos systèmes démocratiques et favorise la participation active de chaque citoyen aux processus démocratiques, sécurise et protège la vie privée des individus, maintient une connectivité sûre et fiable, résiste aux efforts visant à diviser l’Internet mondial, et favorise une économie mondiale libre et compétitive ».

Les motivations de ce projet proviennent des constats observés des réalités auxquelles les utilisateurs de l’internet sont aujourd’hui confrontés. « Les plateformes en ligne et les outils numériques sont de plus en plus utilisés pour réprimer la liberté d’expression et nier d’autres droits de l’homme et libertés fondamentales », relève le document. Sans oublier l’impact de la publication des contenus illégaux sur Internet.

Ainsi, les objectifs des États-Unis, des États membres de l’Union européenne et des 32 pays de par la “Déclaration pour le futur de l’internet” s’étendent sur cinq axes :

  • La Protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales ;
  • Un Internet de portée mondiale ;
  • Un accès inclusif et abordable à l’internet ;
  • La confidentialité dans l’écosystème numérique ;
  • Gouvernance multipartite de l’internet.

Il y a quelques jours, l’Union Européenne a adopté la loi des services numériques (DSA) afin de lutter contre la diffusion des contenus illégaux et toxiques sur internet.  La “Déclaration pour le futur de l’internet” vient alors renforcer la démarche vers un environnement internet sain, sécurisé et surtout, accessible. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.