Amazon met les employés au pied du mur sur le retour au bureau

Spread the love

Le PDG d’Amazon, Andy Jassy, a déclaré aux employés qui ne veulent pas retourner au bureau qu’ils pourraient devoir partir.

Amazon : le retour au bureau, une condition sine qua non

Amazon a ordonné à ses employés de retourner au bureau trois jours par semaine à partir du mois de mai. Cette décision a été mal accueillie par de nombreux employés, qui ont signé une pétition contre le mandat et ont organisé un débrayage.

Jassy a déclaré lors d’une réunion interne que sa décision était une « décision de jugement » et que les employés pouvaient partir s’ils ne voulaient pas s’y conformer.

« Ce n’est pas bien que tous nos coéquipiers soient présents trois jours par semaine et que les gens refusent de le faire », a déclaré Jassy.

Amazon a également commencé à envoyer des avertissements aux travailleurs concernant leur présence en personne.

La décision d’Amazon d’imposer le retour au bureau est un coup dur pour les employés qui préfèrent le télétravail. Il reste à voir combien d’employés quitteront l’entreprise en réponse à cette décision.

Les points clés sont les suivants :

  • Amazon a ordonné à ses employés de retourner au bureau trois jours par semaine à partir du mois de mai.
  • De nombreux employés ont protesté contre cette décision.
  • Le PDG d’Amazon, Andy Jassy, a déclaré que les employés qui ne veulent pas retourner au bureau pourraient devoir partir.
  • Amazon a commencé à envoyer des avertissements aux travailleurs concernant leur présence en personne.
À LIRE AUSSI  Samsung Electronics obtient un taux de bénéfices énorme au-dessus des attentes au cours du premier trimestre 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *