Kanye West conclu l’acquisition de la plateforme de médias sociaux Parler

Spread the love

Après avoir été récemment exclu des applications réseaux sociaux Twitter et d’Instagram pour des publications jugées antisémites.

Kanye West devient le nouveau propriétaire de la plateforme Parler : l’artiste tient indéniablement à la liberté d’expression

Parlement Technologies a annoncé tôt ce lundi 17 octobre que sa plateforme Parler a été rachetée par le célèbre artiste américain Kanye West, désormais connu sous le nom de Ye. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été divulgués pour l’instant. 

D’après les deux parties, Parler appartient désormais entièrement à Ye, quoi que l’entreprise de l’application continuera de recevoir le soutien technique de Parlement Technologies. Elle pourra également continuer à accéder à ses services de cloud privé et à son infrastructure de centre de données.

« Parlement Technologies a le plaisir d’annoncer qu’elle a conclu un accord de principe pour que Ye, anciennement connu sous le nom de Kanye West, acquière la plateforme Parler », a indiqué la société dans un communiqué officiel.

Cette nouvelle survient quelques jours après la restriction des comptes Instagram et Twitter de l’artiste Ye. Il a perdu le contrôle de ses comptes sur ces plateformes, car ses publications ont été déclarées antisémites et considérées comme une violation des règlements de ces applications.

Cela fait sans doute partie des raisons pour lesquelles l’artiste a décidé de s’offrir un espace qui correspond le mieux à ses convictions. « Dans un monde où les opinions conservatrices sont considérées comme controversées, nous devons nous assurer que nous avons le droit de nous exprimer librement », a déclaré Ye.

À LIRE AUSSI  L’Apple Watch servira d’équipement officiel pour la World Surf League

Dans son communiqué, Parlement Technologies a déclaré que cet accord avec Ye « assure à Parler un rôle futur dans la création d’un écosystème incontournable où toutes les voix sont les bienvenues ». 

Il faut noter que l’application Parler a réintégé Google Play il y a quelques jours, puisqu’elle avait été retirée du service de Google en janvier 2021 suite à l’insurrection du Capitole américain.

« Cet accord va changer le monde, et changer la façon dont le monde pense à la liberté d’expression », George Farmer, PDG de Parler.

Parler est une plateforme qui met absolument un point d’honneur sur la liberté d’expression des internautes, bien qu’elle soit très controversée. Ses dirigeants souhaitent qu’elle reste un refuge pour les conservateurs.

Pour George Farmer, « Ye fait une avancée révolutionnaire dans l’espace médiatique de la liberté d’expression et n’aura plus jamais à craindre d’être retiré des médias sociaux ».

Cependant, même si Parler est maintenant disponible sur App Store et Google Play, il se pourrait que l’application soit de nouveau retirée de ces plateformes si elle autorise des posts à caractère antisémites ou racistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *