Répression du Bitcoin en Chine : de nouvelles victimes

Spread the love

La fuite des mineurs ou la répression du Bitcoin en Chine a une nouvelle fois été source de nombreuses conséquences pour le moins imprévues. 

Les centrales hydroélectriques, nouvelles victimes 

L’exode des mineurs rend en effet la tâche dure aux petites centrales hydroélectriques qui recherchent activement de nouveaux profils. Ainsi, la suspension de plusieurs exploitations minières a eu un effet réellement dévastateur sur de nombreux marchés qui dépendaient d’elles. 

Un besoin accru en main d’œuvre 

Plusieurs plateformes chinoises de commerce électronique d’occasion comme Xianyu, ont vu le nombre d’annonces croître exponentiellement. En effet, suite au rapatriement forcé vers l’étranger de plusieurs mineurs de Bitcoin, les petites centrales hydroélectriques concernées se sont vues obligées de recruter en masse.

Les conséquences lourdes de la répression du Bitcoin

Malheureusement, la répression du Bitcoin n’a pas seulement causé du tort aux petites centrales hydroélectriques. Elle a provoqué des difficultés à divers niveaux. Ainsi, le prix des cartes graphiques des marques Nvidia et Asus par exemple, ont connu une forte baisse de deux tiers sur les plateformes de commerce en ligne.

D’autre part, Bilmain, leader des fabricants de machine de minage Bitcoin a pris la décision de suspendre ses ventes, en guise de soutien au prix des machines de seconde main commercialisées par les mineurs obligés d’arrêter leur exploitation. 

D’autres acteurs du secteur comme Canaan, ont relocalisé leurs activités dans des pays où le climat juridique leur est plus favorable. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.