Spotify annonce le licenciement 6% de ses effectifs au niveau mondial

Spread the love

Etant donné que Spotify comptait un peu plus de 9 800 employés à temps plein lors de son dernier rapport sur les résultats, la décision de licencier 6% de son personnel touchera un peu moins de 600 employés. Des dispositions sont prévues pour soutenir ces personnes dont la société va se séparer. 

Spotify vise à devenir plus efficace et fonctionner avec efficacité

Dans une note d’information adressée à l’ensemble du personnel, PDG, Daniel Ek, a indiqué que Spotify va licencier 6 % de ses effectifs au niveau mondial. Il a expliqué que les dépenses de la société ont considérablement augmenté, soit 2 fois supérieure à celle de son chiffre d’affaires. Ce qui est insoutenable à long terme. Et dans un environnement macroéconomique difficile, il est encore plus difficile de combler cet écart. Les efforts ont été déployés pour réduire les coûts, mais cela n’a tout simplement pas été suffisant. Ce qui oblige Spotify à procéder à des licenciements. 

« Avec le recul, j’ai été trop ambitieux en investissant avant la croissance de nos revenus. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, nous réduisons notre effectif d’environ 6 % dans toute l’entreprise. J’assume l’entière responsabilité des mesures qui nous ont amenés là où nous sommes aujourd’hui », a déclaré Daniel EK. 

À LIRE AUSSI  Dave Clark, le PDG Worldwide Consumer d'Amazon, quitte la société après 23 ans de service

L’entreprise s’engage à soutenir toutes ces personnes concernées par les licenciements. Il s’agit d’offrir : 

  • Une indemnité de départ (l’employé moyen recevra environ 5 mois d’indemnité de départ) ;
  • Des congés payés (tous les congés accumulés et non utilisés seront payés à tout employé qui part) ;
  • De l’aide à l’immigration (pour les employés dont le statut d’immigration est lié à leur emploi) ;  
  • De services d’outplacement pendant deux mois.

A présent, Spotify qui vise à accroître l’efficacité, à réduire les coûts et à accélérer la prise de décision. « Dans le cadre de cet effort, et pour mieux aligner nos coûts, nous avons pris la décision difficile, mais nécessaire de réduire notre nombre d’employés », affirme Daniel EK. Par ailleurs, Dawn Ostroff, responsable du contenu et de la publicité, a démissionné de Spotify.

Il faut noter que Spotify a fait état d’un chiffre d’affaires total de 3 milliards d’euros (environ 3,3 milliards de dollars, soit une augmentation de 21 %  par rapport à l’année dernière) dans son récent bilan trimestriel. Le chiffres d’affaires est réparti comme suit : 2,7 milliards d’euros (environ 2,9 milliards de dollars) proviennent des abonnés premium et 385 millions d’euros (environ 419 millions de dollars) des recettes publicitaires. La société a enregistré une perte d’exploitation de 228 millions d’euros pour le trimestre (environ 248 millions de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *