Twitter : le tribunal du Delaware rejette la tentative d’Elon Musk de retarder le procès de Twitter

Spread the love

Le procès devrait se tenir le 17 octobre prochain. 

Musk obtient quand même l’autorisation d’ajouter des revendications de dénonciation de Peiter “Mudge” Zatko à son procès

Le juge du tribunal du Delaware a malheureusement ou heureusement rejeté la demande d’Elon Musk de repousser la date du procès entre Twitter et lui à propos de sa décision d’interrompre l’accord de rachat de la société à 44 milliards de dollars. La décision du juge a été annoncée suite à une audience qui s’est tenue hier après-midi.

En effet, il y a quelques semaines, l’équipe du PDG de Tesla a déposé une demande auprès du tribunal avec la proposition d’un nouveau calendrier qui repousse la date du procès, prévu le 17 octobre, d’une semaine à la mi-novembre ou à la fin novembre.

« J’ai précédemment rejeté les arguments des défendeurs en réponse à la motion d’accélération de Twitter. La société a été forcée pendant des mois de gérer sous les contraintes d’un accord de fusion répudié », a écrit McCormick. 

« Je suis convaincu que même un retard de quatre semaines risquerait de causer à Twitter un préjudice supplémentaire trop important pour être justifié », a-t-elle ajouté.

En dehors de vouloir retarder le procès, l’équipe du milliardaire Elon Musk a également demandé à ajouter des revendications liées à la plainte de dénonciation que l’ancien chef de la sécurité de Twitter, Peiter « Mudge » Zatko a publiquement déclaré le mois dernier. Celui-ci accusait la société de prétendre disposer d’un plan de sécurité solide et de faire des déclarations trompeuses sur ses défenses contre les pirates informatiques et les comptes de spam.

Des déclarations que le PDG de Twitter, Parag Agrawal, avait qualifié « d’un faux récit qui est criblé d’incohérences et d’inexactitudes, et présenté sans contexte important », dans un mémo aux employés de l’entreprise. 

A ce propos, le tribunal du Delaware a accepté que M. Musk intègre dans son dossier les allégations de Peiter « Mudge » Zatko. D’après le juge McCormick, l’équipe de M. Musk n’aura droit qu’à une « découverte progressive » sur la base des nouvelles allégations, y compris « une découverte ciblée de documents et un nombre minimal d’experts et de témoins de fait supplémentaires ».

« Nous espérons que le fait de gagner la motion d’amendement nous rapprochera de la vérité qui sera dévoilée dans cette salle d’audience », a déclaré l’avocat de Musk, Alex Spiro, du cabinet Quinn Emanuel, dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.