Twitter : le président de la Chambre des représentants des États-Unis exige que la société réponde aux allégations de dénonciation

Spread the love

Particulièrement aux accusations de l’ancien chef de la sécurité de Twitter, Peiter « Mudge » Zatko. 

La commission judiciaire du Sénat américain envisage d’organiser une audition de Zatko le 13 septembre

Le président de la sous-commission de la sécurité intérieure et d’une sous-commission clé de la Chambre des représentants des États-Unis a ordonné, ce jeudi, que le directeur général de Twitter, Parag Agrawal, réponde aux « allégations inquiétantes de dénonciateurs concernant de mauvaises pratiques en matière de sécurité et de confidentialité », rapporte Reuters.

Il s’avère qu’en dehors de celui-ci, les représentants démocrates, Bennie Thompson et Yvette Clarke, ont également interpellé Twitter, dans une lettre. En effet, ils demandent à la société de détailler ses préparatifs pour les élections de 2022 et de répondre aux allégations soulevées par l’ancien chef de la sécurité de Twitter, Peiter « Mudge » Zatko. D’après ce dernier, Twitter aurait trompé les régulateurs.

M. Zatko, dans sa plainte de 84 pages déposée contre Twitter, affirme que l’entreprise a faussement prétendu disposer d’un plan de sécurité solide et fait des déclarations trompeuses sur ses défenses contre les pirates informatiques et les comptes de spam. 

L’équipe de Reuters précise que les législateurs ont noté que M. Zatko a signalé « de multiples cas où les dirigeants de Twitter ont obscurci et déformé des informations au Congrès, aux régulateurs et à son propre conseil d’administration – et ont peut-être même cédé à la pression de gouvernements étrangers pour que leurs agents soient payés par l’entreprise ».

A cet effet, la commission judiciaire du Sénat américain a déclaré qu’elle tiendra une audition de Zatko le 13 septembre. En attendant, les législateurs ont interrogé Twitter sur son plan « pour donner la priorité, remédier et traiter les déficiences de sécurité soulevées dans la plainte de M. Zatko » et comment il va « donner la priorité aux mises à niveau de sécurité nécessaires pour lutter contre la désinformation à temps pour les prochaines élections de mi-mandat ».

Rappelons que le taux de spam et de faux comptes présents sur la plateforme est la principale raison pour laquelle le PDG de Tesla, Elon Musk, a décidé d’interrompre son projet de rachat de Twitter à 44 milliards de dollars.

A ce propos, Twitter a fusionné ses équipes « santé » pour lutter contre le spam et de prévention des fausses informations pour en créer un nouveau groupe dénommé « Health Products and Services (HPS) », qui sera dirigé par Ella Irwin. 

Le vice-président de l’ingénierie de Twitter quitte ce dernier pour Meta 

Alors que Twitter se retrouve actuellement confronté aux problèmes de cybersécurité et qu’il s’apprête à affronter Elon Musk dans un procès concernant le rachat de la société, Sandeep Pandey, le vice-président de l’ingénierie, quitte la société après plus d’une décennie de service. Il a ainsi décidé de rejoindre Meta, anciennement connu sous le nom de Facebook. 

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que des dirigeants de Twitter quittent l’entreprise en 2022. Cette année, Katrina Lane, ancienne vice-présidente du service Twitter, Ilya Brown, vice-président de la santé, et Max Schmeiser, responsable de la science des données, ont successivement démissionné l’entreprise. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.