Les voitures Tesla seront interdites dans le district côtier de Beidaihe en Chine à partir du 1er juillet 2022

Spread the love

Au cours des deux prochains mois, les véhicules de Tesla n’auront pas accès à la station balnéaire chinoise. 

Selon les rumeurs, cette décision de la Chine serait motivée par la crainte d’être objet d’espionnage à travers les caméras des voitures de Tesla

Les autorités du district côtier de Beidaihe ont récemment pris la décision d’interdire l’accès de la station balnéaire aux voitures de Tesla pendant au moins deux mois à compter du 1er juillet. La nouvelle a été rapportée à Reuters par un responsable local de la police de la circulation. Ce dernier n’a pas fourni les détails à propos de cette décision. Il s’agirait d’une restriction de l’ordre des « affaires nationales », dit-il. 

Cependant, d’après un article d’Electrek.co, l’interdiction des voitures Tesla à Beidaihe pourrait être une mesure des dirigeants chinois pour éviter l’espionnage des événements qui se déroulent dans cette région du pays. « Les autorités n’ont pas expliqué la raison de cette interdiction, mais on peut supposer qu’elles ne veulent pas que les caméras des véhicules Tesla captent quoi que ce soit en rapport avec la réunion ». 

En effet, Beidaihe est une station balnéaire située à l’est de Pékin et connue pour abriter traditionnellement en été, un conclave des hauts dirigeants chinois, au cours duquel ils discutent à huis clos des politiques de gouvernance et de développement du pays. Étant donné que les dates de cette rencontre ne sont généralement pas annoncées de manière publique et officielle, il se pourrait que celle-ci soit la raison de cette restriction. 

Les caméras des voitures Tesla seraient-elles une menace pour la confidentialité de l’administration chinoise ?

Depuis un moment, le gouvernement chinois craint que les véhicules de Tesla soient impliqués dans des activités d’espionnage dans son pays. A ce propos, le PDG de Tesla, Elon Musk, avait affirmé que « Tesla n’utilise pas les caméras de ses véhicules pour espionner la Chine ». Cette déclaration n’avait pas malheureusement pu apaiser l’inquiétude des dirigeants chinois. Car, plus tard au cours de l’année dernière, il avait été annoncé, à travers une note publiée par l’Armée populaire de libération chinoise, l’interdiction d’accès des bases et les complexes immobiliers aux voitures Tesla.

De plus, au début de ce mois, lors d’une visite du président chinois Xi Jinping à Chengdu, les véhicules Tesla avaient été interdites de circuler certaines routes de la ville. Pour l’instant, la société Tesla ne s’est pas prononcé à propos de cette nouvelle restriction des dirigeants chinois. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.