Elon Musk affirme que Tesla licenciera 3,5% de l’effectif total de la société 

Spread the love

Selon le PDG de Tesla, cette décision est une mesure pour anticiper la récession américaine dont il craint l’éventualité. 

Au cours des trois mois à venir, Tesla réduira l’effectif des salariés de 10 % et augmentera le nombre d’employés horaires

Au début de ce mois, Reuters a rapporté que le PDG de Tesla, avait annoncé que la société de construction automobile envisageait une réduction de l’effectif de son personnel et qu’elle suspendait les embauches dans le monde entier. Dans son courriel, Elon Musk avait précisé qu’il était question de supprimer 10 % du personnel salarié de l’entreprise d’une part et d’augmenter son personnel horaire d’autre part. Pour justifier cette décision, M. Musk avait indiqué qu’il avait un « très mauvais pressentiment » concernant l’économie américaine.

« Notez que cela ne s’applique pas aux personnes qui construisent des voitures, des batteries ou qui installent des panneaux solaires », avait écrit Elon Musk son mail.

Plus tôt dans la journée de ce mardi 21 mardi juin 2022, lors du Forum économique du Qatar organisé par Bloomberg, le PDG de Tesla a de nouveau évoqué ce sujet et fourni plus de détails. En effet, Elon Musk a expliqué que les licenciements au sein de la société toucheraient que ses employés salariés, soit environ 3,5 % de son effectif global. Une modification qui, selon lui, n’est « pas super important ».

« Dans un an, je pense que nos effectifs seront plus élevés, tant pour les salariés que pour les employés horaires, évidemment », a ensuite rassuré M. Musk.

Par ailleurs, l’homme le plus du monde, a ajouté qu’il restait fidèle à la monnaie numérique et qu’il comptait soutenir personnellement le dogecoin.

Deux employés de Tesla ont intenté une action en justice contre la société pour violation des lois fédérales américaines relatives aux « licenciements collectifs »

Plus tôt dans ce mois de juin 2022, l’usine de Tesla à Sparks, dans le Nevada, a procédé à un licenciement collectif de 500 employés. Parmi ceux-ci, deux anciens ont intenté une action en justice contre la société pour violation des lois fédérales américaines relatives aux « licenciements collectifs ». La demande en justice a été déposée au Texas le dimanche.

Ils accusent Tesla d’avoir procédé au licenciement collectif sans fournir de préavis de suppression d’emplois alors que, d’après la loi WARN (Worker Adjustment and Retraining Notification Act), les employeurs sont tenus de donner un préavis de 60 jours en cas de licenciement collectif ou de fermeture d’usine. Selon la plainte déposée, « Tesla a simplement informé les employés que leur licenciement prendrait effet immédiatement ». 

Pour l’instant, Tesla ne s’est pas publiquement prononcé à ce sujet. Cependant, le PDG de la société a qualifié cette poursuite d’‘’aucune importance’’. « C’est un petit procès de conséquence mineure », a déclaré Elon Musk.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.