Les Etats-Unis : Xiaomi sur la liste noire des autorités à cause d’une distinction reçue par le patron de la firme

Spread the love

Les Etats-Unis ont placé depuis quelques mois la firme de l’homme d’affaires chinois Lei Jun sur liste noire. Cet acte du pays de Joe Biden serait motivé un prix reçu par le patron de la firme. En effet, le gouvernement chinois aurait donné un Award à Lei Jun selon le Wall Street Journal. Un prix que le gouvernement américain perçoit comme la preuve tangible d’une étroite collaboration entre l’armée chinoise et Xiaomi.

Le gouvernement américain a blacklisté Xiaomi depuis janvier 2021. Notons que Huawei a subi le même sort il n’y a pas longtemps. Mais contrairement à Huawei, Xiaomi « se voit simplement interdit de recevoir des financements de la part d’investisseurs américains ». Une décision que la firme chinoise n’a pas du tout appréciée. Elle a donc porté plainte contre les Etats-Unis d’Amérique.

Aujourd’hui, nous en savons un peu plus sur les raisons qui ont motivé les Etats-Unis à prendre une telle décision. Selon les documents légaux rendus publics, il semblerait que c’est le patron de Xiaomi, le richissime homme d’affaire Lei Jun, qui serait dans le viseur des autorités du pays. En effet, en 2019, le fondateur de la firme avait reçu le prix « Outstanding Builder of Socialism with Chinese Characteristics » (Incroyable Constructeur du Socialisme selon les Caractéristiques Chinoises) de la part de gouvernement chinois.

Xiaomi plaide son innocence et saisit la justice

Il s’agit, en effet, d’un prix décerné aux entrepreneurs chinois les plus méritants chaque cinq ans. Hormis Lei Jun, on retrouve également Wang Gaofei l’un des copropriétaires de Weibo ainsi que Ding Lei, fondateur de NetEase Inc. Une distinction que les Etats-Unis perçoivent du mauvais œil. Le plus inquiétant est que le prix du fondateur de Xiaomi a été remis par le ministère chinois de l’Industrie et des technologies de l’information. Or, les Etats-Unis soupçonnent ce ministère d’être en étroite collaboration avec l’armée du pays surtout dans la définition des stratégies en matière de nouvelles technologies.

L’administration américaine voit donc un lien inquiétant. C’est donc la raison pour laquelle Xiaomi a été placé sur liste noire. La firme plaide pourtant pour son innocence et soutient n’avoir jamais eu de lien avec l’armée chinoise.

Il convient de souligner en outre que même son plan d’investissement dans l’intelligence artificielle et la 5 G à hauteur de 7,7 milliards de dollars n’a pas convaincu les autorités américaines. Selon elles, il s’agit de deux domaines qui sont au centre de la stratégie de développement militaire de la Chine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.