30 under 30  Afrique : Bill Fabroni Yoclounon nominé par Forbes Afrique

Spread the love

Le magazine Forbes Afrique a dévoilé dans l’édition juillet-août son nouveau classement des 30 Africains de moins de 30 ans. Sur cette liste, on découvre des influenceurs, des responsables d’entreprise, des sportifs, des artistes, un homme politique. Au coeur de ce beau mélange réprésentatif de l’Afrique qui bouge, un jeune Béninois au parcours atypique. Son nom ? Bill Fabroni Yoclounon !

Chantre de la diversité linguistique africaine dans le domaine numérique, Fabroni Bill Yoclounon est juriste, en formation de master de droit privé. Il espère pouvoir préserver un socle de connaissances et de valeurs liées à l’identité culturelle de son pays, avec l’objectif clairement affiché de rendre les ressources librement accessibles à tous sur le Web”, peut-on lire dans l’édition juillet-août du magazine Forbes Afrique.

Ce numéro spécial qui célèbre les dix ans du magazine a mis la lumière sur le travail du jeune béninois de 27 ans qui s’évertue à faire la promotion des langues béninoises. 

« Fabroni Bill Yoclounon l’a rendu possible ! Un clavier baptisé Clavier des langues nationales béninoises qui, une fois téléchargé sur Google Play, permet aux utilisateurs d’écrire en fongbé, en yorouba ou en Bari avec son appareil mobile, sans devoir faire face aux autocorrections dans les traditionnelles langues internationales qui rendaient auparavant la saisie de ces langues sur terminal mobile laborieuse et pénible« , a indiqué le magazine

Source : Forbes Afrique

Un classement qui met en lumière l’espoir du continent

Selon Forbes Afrique, les personnalités figurant dans ce classement rejettent constamment la pensée conventionnelle au profit de l’avènement d’une autre normalité. Ils cherchent à s’appuyer sur une gouvernance collaborative, une croissance inclusive, une intégration économique renforcée, le développement de nouvelles technologies disruptives et un niveau élevé de respect environnemental.

Le nouveau classement des 30 jeunes les plus influents du continent met en avant 14 profils féminins, soit près de la moitié des nominés. Forbes précise qu’elles doivent cette forte représentation exclusivement à leurs compétences et à l’impact de leur activité sur leur communauté.

Qui sont les nominés du classement ?

Le classement 2022 des « Top 30 under 30 » du magazine Forbes Afrique présente d’abord Yero Sarr, 21 ans, militant écologiste (Sénégal). Mahamat Abakar, 24 ans, Concepteur de Telemedan (Tchad). Amir N’Gazi, 26 ans, avocat d’affaires (Comores). Fabroni Bill Yoclounon, 27 ans, fondateur de IamYourClounon (Bénin). Omar Abada, 29 ans, joueur de basket-ball (Tunisie). Safiatou Nana, 30 ans, fondatrice Solar Koodo (Burkina Faso).

On retrouve aussi Gibran Freitas, 27 ans, cofondateur et animateur de Legal Tech Africa (Togo). Prisca Makila, 26 ans, directrice générale de Kim Engineering (République Démocratique du Congo). Malika Louback, 27 ans, mannequin (Djibouti). Alexandre Bonneau, 27 ans, fondateur d’AFROTO (Togo/Frace). Fatouma Aiya Akiné, 28 ans, artiste plasticienne (Niger). Mariama Kaba, 28 ans, fondatrice de Miranass Tourisme (Guinée-Conakry).

Rebecca Espitalier-Noël, 28 ans, cofondatrice et directrice exécutive de Foodwise (Ile Maurice). Mannick Syllas Bryant, 27 ans, fondateur de Find Solution Technology (République Démocratique du Congo). Tisya Mukuna, 30 ans, fondatrice de la marque de café « La Kinoise » (République Démocratique du Congo). Jean Fall, 30 ans, fondateur de Cinewax (Sénégal). Christelle Kwizera, 26 ans, fondatrice de Water Access (Rwanda). Charles Alexandre Bourdette, 23 ans, artiste peintre (Gabon). 

Mais aussi Matina Razafimahefa, 24 ans, cofondatrice et PDG de Sayna (Madagascar). Adama Kanté, 23 ans, entrepreneur (Mali). Kevis Sesse, 28 ans, fondateur de la plateforme MonArtisan.ci (Côte d’Ivoire). Hafou Touré Samb, 30 ans, fondatrice du cabinet de conseil en stratégie HTS Partners ; directrice de cabinet adjointe au ministère ivoirien de la Promotion des PME (Côte d’Ivoire). Yacine El-Mahdi Oualid, 29 ans, ministre délégué, chargé des start-up (Algérie). Amina Zakhnouf et Ileana Santos, respectivement 26 et 28 ans, cofondatrices de l’incubateur de politiques publiques « JMA » (Je m’engage pour l’Afrique) (Maroc et Togo).

Enfin, on a Dieuveil Malonga, 30 ans, chef cuisinier (Congo-Brazzaville). Mouhidine Seiv, 30 ans, fondateur de HrFlow.ai (Mauritanie). Arielle Kitio, 30 ans, fondatrice de l’incubateur CAYSTI (Cameroun). Mareme Dieng, 25 ans, responsable de l’innovation et de la Stratégie pour le fonds de capital-risque Global (Sénégal). Khaby Lame, 22 ans, influenceur (Sénégal) et Teddy Kossoko, 28 ans, fondateur de Masseka Game Studio (Centreafrique).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.