Amazon déploie 50 camions électriques pour réduire son empreinte carbone, mais ses émissions stagnent

Spread the love

Amazon a annoncé l’ajout de 50 camions électriques lourds à sa flotte de Californie, ce qui en fait la plus grande flotte de ce type aux États-Unis. L’entreprise a déclaré que ces nouveaux camions représentent une étape importante dans sa mission de décarboner ses opérations mondiales, bien que ses émissions de carbone aient stagné ces dernières années.

Les camions, fabriqués par Volvo VNR, seront utilisés pour transporter des marchandises entre les ports, les centres de distribution et les centres de livraison. Amazon affirme que les camions électriques réduiront considérablement les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air.

Vers la neutralité carbone ?

Amazon s’est engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2040. Cependant, cet objectif pourrait être difficile à atteindre, compte tenu de l’ampleur des émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise. En 2022, Amazon a généré 71,27 millions de tonnes d’équivalent CO2, soit une légère baisse par rapport à l’année précédente, mais toujours plus qu’en 2019, lorsque l’entreprise a pris son engagement.

L’entreprise a également conclu un accord important avec Rivian en 2019 pour acheter 100 000 camionnettes de livraison électriques. Depuis lors, Rivian a livré environ 10 000 camionnettes, mais a également mis fin à son accord exclusif avec Amazon, lui permettant de vendre ses véhicules à d’autres clients.

Malgré les progrès, le chemin est encore long

Malgré les progrès réalisés par Amazon et d’autres entreprises pour électrifier leurs flottes de véhicules, la grande majorité des camions et camionnettes qui livrent nos colis aujourd’hui fonctionnent encore aux combustibles fossiles. Le passage à des véhicules électriques permettra de réduire considérablement la pollution de l’air et les émissions de gaz à effet de serre, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre une logistique véritablement durable.

À LIRE AUSSI  Microsoft Teams Premium Alimenté par OpenAI : une nouvelle expérience de collaboration

Voici quelques points supplémentaires à prendre en compte :

  • La portée des camions électriques actuels est encore limitée par rapport aux camions diesel, ce qui peut limiter leur utilisation pour certaines applications.
  • Le coût des camions électriques est encore plus élevé que celui des camions diesel, bien que le prix ait tendance à baisser.
  • La mise en place d’une infrastructure de recharge adéquate est nécessaire pour soutenir l’adoption généralisée des camions électriques.

En conclusion, l’ajout de 50 camions électriques à la flotte d’Amazon est une avancée positive, mais il ne s’agit que d’un début. L’entreprise et d’autres acteurs du secteur de la logistique doivent continuer à investir dans l’électrification de leurs flottes et à travailler à la création d’un écosystème de transport durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *