L’annulation de l’arrêt Roe v. Wade aux États-Unis n’empêchera pas aux femmes de se procurer des pilules abortives en ligne à l’étranger

Spread the love

Alors que huit États ont déjà interdit l’avortement, l’Idaho, le Tennessee et le Texas mettront en place des interdictions dans 30 jours. Dans le Missouri, les agents de santé qui pratiquent l’avortement encourent jusqu’à 15 ans de prison.

Les femmes qui désirent se faire avorter et qui ne pourront pas se déplacer, pourront commander des pilules abortives en ligne

Le vendredi dernier, la Cour suprême des Etats-Unis a annulé la décision historique de Roe v. Wade qui accordait en 1973 le droit à un avortement légal à travers le pays. Cette décision polémique de la Haute Cour permet ainsi aux autorités des 50 Etats du pays d’interdire l’interruption volontaire de grossesse. C’est déjà le cas dans l’Arkansas, le Kentucky, la Louisiane, le Missouri, l’Oklahoma, le Dakota du Sud, l’Utah et l’Alabama.

Cependant, les textes des premiers Etats qui interdisent l’avortement suggèrent qu’on ne sanctionne pas les femmes qui se font avorter. En effet, les femmes qui mettront fin à leur grossesse à la maison grâce à des pilules abortives achetées en ligne ne seront pas poursuivies. Il existe des pharmacies en lignes à l’étranger qui livreront des pilules abortives génériques directement aux adresses des personnes sans ordonnance ni consultation.

« Dans certaines circonstances, il sera possible pour les femmes d’obtenir une interruption de grossesse médicamenteuse auprès de ces fournisseurs Internet et de gérer elles-mêmes leur avortement, ce qui donnera un certain accès à certaines personnes, mais pas sconsultatio », a déclaré le Dr Jennifer Villavicencio, de l’American College of Obstetricians and Gynecologists.

Ainsi, les femmes enceintes qui souhaitent avorter, pourront avoir accès à des médecins européens en ligne, car ceux-ci ne risquent pas des poursuites juridiques. Toutefois, les médecins qui exercent aux États-Unis et qui proposent des soins par télésanté ne sont pas autorisés à pratiquer l’avortement. L’autre moyen que peuvent utiliser les femmes de ces Etats, c’est d’aller se faire avorter hors du pays ou dans les Etats où la pratique est encore légale.

Pour rappel, la pilule abortive est efficace à environ 97% pour mettre fin à la grossesse. Il est recommandé de la prendre lorsque la grossesse est à 49 jours ou moins. Les effets secondaires courants comprennent les nausées, les vomissements, la diarrhée, la faiblesse, les maux de tête, les étourdissements, la fièvre et les frissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.