Covid – 19 : La société LinKinVax s’associe au groupe GTP Bioways pour créer un vaccin ‘’seconde génération’’ à effet durable

Spread the love

Les deux entreprises de Toulouse vont collaborer pour développer un vaccin avec un effet plus durable et capable d’affronter les variants du Covid – 19.

Un vaccin de seconde génération anti-Covid-19 efficace pour une immunité durable fabriqué en France

Alors que les vaccins actuels requièrent un renouvellement obligatoire tous les cinq mois, la société de biotechnologie française LinKinVax a décidé de créer un vaccin non seulement plus efficace pour faire face aux variants du coronavirus, mais également avec une action plus durable. Celui-ci sera tout à fait différent du vaccin ARN Messager.

A cet effet, elle a déjà développé une plateforme vaccinale issue de l’Institut de recherche vaccinale de l’Inserm (VRI/INSERM). Pour la réalisation de ce projet, le groupe GTP Bioways s’est joint à LinKinVax et qui se chargera de fabriquer des lots cliniques.

« Notre vaccin est protéique. Un anticorps monoclonal cible les cellules dendritiques qui sont les drones du système immunitaire. Comme des professeurs, ces cellules éduquent le système immunitaire pour lui apprendre à répondre. Notre technologie va amener l’information sur un récepteur pour que ces professeurs gagnent en temps et efficacité et initient un effet mémoire à long terme. Nous ne ciblons pas la zone de la protéine Spike mais une zone moins sensible aux mutations du virus », a expliqué André-Jacques Auberton-Hervé de LinKinVax.

Notons que LinKinVax est une biotech française créée il y a environ deux ans par Yves Lévy, directeur de l’Institut de recherche vaccinale (VRI) de l’Inserm, et André-Jacques Auberton-Hervé. Ce dernier a ajouté, à propos du futur vaccin, que l’ « autre avantage du vaccin protéique : il est facile à produire et à distribuer (conservation en réfrigérateur classique ou sous forme lyophilisée) ».

Le président de GTP Bioways, Alain Sainsot, s’est également prononcé au sujet de ce projet de vaccin seconde génération. « Notre métier est de développer des procédés et de les produire dans un environnement pharmaceutique. C’est ce que nous allons faire à partir de l’innovation amenée par LinKinVax. Les flacons terminaux seront fabriqués à Toulouse. C’est un honneur pour nous de travailler sur ce projet complexe », a-t-il déclaré. Les premiers essais cliniques sont prévus pour l’année prochaine.

En dehors de ce projet, GTP Bioways est également entrain de travailler sur la conception d’un vaccin administré par voie nasale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.