Guerre en Ukraine : la Russie impose une restriction des réseaux sociaux

Spread the love

Alors que la guerre en Ukraine s’intensifie de plus en plus, l’Etat russe a décidé de bloquer l’accès à Twitter à sa population. Une décision qui survient suite à la diffusion des images de la guerre sur la plateforme.

Après Facebook, le gouvernement russe bloque l’accès à Twitter

Ce samedi 26 février marque le troisième jour de la guerre en Ukraine après le début de l’opération militaire spéciale lancée par le président russe Vladimir Poutine. Très tôt ce matin, le groupe de surveillance de l’Internet NetBlocks a constaté que la Russie avait bloqué l’accès à Twitter.

« Les données en direct montrent que Twitter a été restreint sur plusieurs fournisseurs d’accès en #Russie à partir de 9h00 UTC », a déclaré NetBlocks sur Twitter.

Selon le groupe de surveillance, cet « incident survient alors que le gouvernement s’oppose aux plateformes de médias sociaux sur la politique relative au conflit en #Ukraine ».

« Les données du réseau montrent que l’accès à la plateforme Twitter et aux serveurs back-end est restreint sur les principaux réseaux, notamment Rostelecom, MTS, Beeline et MegaFon, à partir de 9 heures samedi matin UTC », explique NetBlocks. L’information a été ensuite confirmée par les journalistes présents sur le territoire russe.

Cependant, les russes peuvent contourner la connexion directe limitée et accéder à Twitter par le biais des services VPN.

Les motivations de cette décision de restriction n’ont pas explicitement été déclarées par le gouvernement russe. Notons que dans la soirée d’hier, vendredi 25 février, la Russie a réagi face à la suppression de quatre médias d’État sur Facebook. Poutine a ordonné une restriction partielle de Facebook. La population russe craint désormais une coupure totale de l’internet dans le pays.

Du coté de l’Ukraine, l’accès à l’internet reste actif. Les attaques de la part de l’armée russe se poursuivent et restent concentrées dans la ville de Kiev, la capitale du pays. Le ministre de la santé ukrainien a récemment partagé un bilan actualisé des dégâts. Soit 198 Ukrainiens tués et plus de 1 000 personnes blessées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.