Twitter rejette la demande de Musk de mettre fin à l’accord de rachat de la société

Spread the love

Les avocats de Twitter affirment que la tentative d’Elon Musk de mettre fin à l’acquisition de la société est tout à fait « invalide et injustifiée ».

Elon Musk sera-t-il obligé de poursuivre l’accord de rachat de Twitter ?

Suite à la récente sortie d’Elon Musk, qui a été décidé d’abandonner son projet d’acquisition de Twitter, les avocats de la société ont réagi et adressé une lettre au PDG de Tesla. Dans un courriel envoyé ce lundi 11 juillet, Twitter a déclaré la tentative d’Elon Musk de mettre fin à l’accord de rachat de 44 milliards de dollars de la société de médias sociaux est « invalide et injustifiée ».

Pour soutenir sa décision, M. Musk avait évoqué, entre autres raisons, le fait que Twitter sous-estime le nombre de comptes de spam sur son service. En effet, il y a deux mois, l’homme le plus riche du monde avait déclaré qu’il ne comptait pas poursuivre l’accord de rachat de Twitter tant que le nombre exact de bots n’est pas connu. Alors que la société avait annoncé que le taux de spam et de faux comptes ne représentait que 5 % des utilisateurs de la plateforme. 

Ainsi, selon les avocats de Musk, Twitter a manqué à ses obligations liées à l’acquisition en refusant de fournir à Musk les informations nécessaires et exactes à propos du nombre de comptes de spam sur le service. Cependant, l’avocat de Twitter, William Savitt, soutient que « Twitter n’a violé aucune de ses obligations dans le cadre de l’accord ». Alors pour lui, l’accord avec entre les deux parties reste en vigueur.

« Comme il l’a fait, Twitter continuera à fournir les informations raisonnablement demandées par M. Musk en vertu de l’accord et à prendre avec diligence toutes les mesures nécessaires pour conclure la transaction », a écrit M. Savitt. Il a ensuite ajouté que « Twitter se réserve tous les droits contractuels, juridiques et autres, y compris son droit de faire respecter spécifiquement les obligations des parties Musk en vertu de l’accord ».

Pour l’instant, ni Elon Musk ni ses avocats ne se sont prononcés sur la lettre de Twitter. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.