Google lance Aalyria Technologies, un projet de télécommunications à haut débit qui sera dirigé par Chris Taylor

Spread the love

L’un des objectifs du projet Aalyria est de reprendre le logiciel utilisé par le groupe Loon.

Aalyria Technologies vise à fournir l’internet à haut débit en utilisant des logiciels et des technologies de réseau issus d’un projet Loon abandonné

Google a dévoilé ce lundi, son nouveau spin-out dénommé Aalyria Technologies. C’est une entreprise fondée par un groupe de vétérans de la R&D de Google avec une partie de la technologie clé de Loon afin d’améliorer « radicalement » les communications par satellite, le Wi-Fi dans les avions et les navires et la connectivité cellulaire. 

En effet, le projet Loon fait partie des projets de Google qui avait été lancé dans le but d’utiliser des montgolfières à haute altitude pour transmettre l’internet à haut débit à des zones dépourvues de signal cellulaire. Mais Google a mis fin au projet l’année dernière. 

Au départ, le système logiciel Aalyria avait pour nom de code « Minkowski » au sein de Google et visait à connecter les montgolfières Loon et d’autres actifs aérospatiaux. Le groupe Alphabet affirme avoir transféré à Aalyria, au début de l’année, l’équivalent de près d’une décennie de technologie, de propriété intellectuelle, de brevets, de bureaux et d’autres actifs. 

Pour l’instant, Google n’a pas voulu fournir plus de détails sur Aalyria, cependant, d’après le communiqué de l’entreprise, sa mission est de gérer « des réseaux de communication hyper rapides, ultra-sécurisés et hautement complexes qui s’étendent de la terre, la mer, l’air, l’espace proche et l’espace profond ».

« La mission de l’entreprise est d’interconnecter tout ce qui existe aujourd’hui avec tout ce qui existera demain », déclare Chris Taylor, directeur général d’Aalyria. D’après le rapport de Bloomberg, Aalyria Technologies affirme disposer d’une technologie de communication par laser « à une échelle et une vitesse exponentiellement supérieures à tout ce qui existe aujourd’hui ». Celle-ci est connue sous le nom de Tightbeam.

Aalyria a déjà effectué des démonstrations de sa technologie. « Nous pouvons fournir 1 gigabit par seconde à chaque siège d’un avion », explique Taylor à ce propos. L’entreprise a donc déjà obtenu un contrat commercial de 8,7 millions de dollars avec l’unité d’innovation de la défense américaine. 

« J’ai travaillé avec de nombreuses entreprises technologiques capables de reproduire ce que fait Aalyria dans une zone géographique très étroite. Mais Aalyria est la seule que j’ai vue qui couvre l’ensemble du globe », raconte Robert Work, ancien secrétaire adjoint à la défense des États-Unis.

Par ailleurs, il faut noter que le conseil d’administration d’Aalyria est constitué de plusieurs anciens employés et cadres de Google, dont Vint Cerf, le principal spécialiste de l’Internet chez Google.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.