Netflix licencie 300 employés après avoir perdu de nombreux abonnés au cours du premier trimestre 2022 

Spread the love

Netflix avait annoncé en avril aux investisseurs que la société réduirait la croissance de certaines de ses dépenses au cours des deux prochaines années.

Les employés de Netflix doivent-ils craindre une nouvelle vague de licenciements ? 

Après avoir licencié 150 employés et des dizaines d’entrepreneurs en mai, soit moins de 2% des 11 000 membres de son personnel, Netflix vient à nouveau de supprimer 300 emplois de l’entreprise. Un effectif qui constitue près de 3% du total des employés de la société. Ces licenciements affectent non seulement les employés en général, mais encore plus les travailleurs aux États-Unis. 

« Aujourd’hui, nous avons malheureusement laissé partir environ 300 employés. Alors que nous continuons à investir de manière significative dans l’entreprise, nous avons fait ces ajustements afin que nos coûts augmentent en fonction du ralentissement de la croissance de nos revenus. Nous sommes très reconnaissants pour tout ce qu’ils ont fait pour Netflix et nous travaillons dur pour les soutenir dans cette transition difficile », a expliqué Netflix dans un communiqué publié jeudi (rapporté par CNBC). 

Cette série de licenciements survient après le rapport bilan du premier semestre de l’année de l’entreprise. Netflix a déclaré avoir perdu un grand nombre d’abonnés avec une chute considérable de ses chiffres d’affaires. L’une des causes de ce résultat est le partage de mot de passe. « En plus de nos 222 millions de foyers payants, nous estimons que Netflix est partagé avec plus de 100 millions de foyers supplémentaires », avait déclaré Reed Hastings dans le rapport. Dès lors, la société de streaming a décidé de sévir face à cette situation. 

Pour l’instant, Netflix n’a pas précisé si une autre vague de licenciements est prévue à court terme. Cependant, les co-PDG Reed Hastings et Ted Sarandos ont déclaré au personnel que « nous prévoyons de revenir à un cours plus normal des affaires à l’avenir » dans un courriel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.