YouTube supprime une vidéo qui montre des investisseurs de Tesla utilisant des enfants dans le cadre du test bêta de la FSD

Spread the love

Tesla offre à certains conducteurs l’accès à un programme expérimental appelé Full Self-Driving Beta pour ceux qui obtiennent un score élevé aux tests de sécurité de l’entreprise.

D’après YouTube, la vidéo viole les principes de la société à l’égard des contenus mettant en danger les mineurs

Une vidéo intitulée Does Tesla Full-Self Driving Beta really run over kids ? a été publiée à l’origine sur la chaîne YouTube de Whole Mars Catalog. Celle-ci montrait des conducteurs de Tesla effectuant des tests dans le but de déterminer la qualité de la fonction de conduite autonome totale (FSD) des véhicules électriques et ses capacités pouvant permettre de s’arrêter automatiquement lorsque des enfants traversent la route ou s’y tiennent debout. 

D’après le rapport de CNBC, ces conducteurs utilisaient leurs propres enfants à la place de mannequins sur la route ou dans l’allée. Tad Park, propriétaire et investisseur de Tesla, a également participé à cette séance de test.  A bord d’une Tesla Model 3, il a testé la fonction FSD de Tesla avec ses propres enfants. « J’ai déjà essayé la FSD bêta, et je leur confierais la vie de mes enfants. Je suis donc très confiant sur le fait qu’il va détecter mes enfants, et j’ai également le contrôle du volant, donc je peux freiner à tout moment », a-t-il déclaré.

Ce qui a été confirmé puisque lors des deux essais, le véhicule s’arrête avant d’atteindre les enfants. Il a d’abord essayé avec l’un de ses enfants se trouvait sur la route et un second essai avec son autre enfant qui traverse la rue.

Cependant, bien que cette séance se soit déroulée sans incident quelconque, YouTube a supprimé la vidéo qui comptait déjà plus de 60 000 vues, en affirmant qu’elle violait ses politiques contre les contenus nuisibles et dangereux.

En effet, Elena Hernandez, une porte-parole de YouTube a déclaré à CNBC que « YouTube n’autorise pas les contenus montrant un mineur participant à des activités dangereuses ou encourageant les mineurs à faire des activités dangereuses ». 

« Plus précisément, nous n’autorisons pas les contenus montrant ou encourageant des mineurs dans des situations dangereuses pouvant entraîner des blessures, y compris les cascades dangereuses, les défis ou les farces », a-t-elle ajouté. 

De son côté, Tad Park, a expliqué à CNBC que la voiture ne roulait jamais à plus de huit miles à l’heure. « Nous nous sommes assurés que la voiture reconnaissait l’enfant. Même si le système échouait complètement, j’étais prêt à prendre le relais à tout moment. J’avais une idée du moment où j’allais devoir freiner si la voiture ne ralentissait pas suffisamment ».

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) s’est également prononcé concernant cette vidéo. Elle a publié une déclaration mettant en garde contre l’utilisation d’enfants pour tester la technologie de conduite automatisée.

« Personne ne devrait risquer sa vie, ou la vie de quelqu’un d’autre, pour tester les performances de la technologie des véhicules ».

La vidéo a également été publiée sur Twitter et reste toujours disponible pour être visionnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.