Feuille de route actualisée du climat : l’accent mis sur les énergies renouvelables et le réalisme sur les technologies émergentes

Spread the love

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié mardi une mise à jour de sa feuille de route pour atteindre zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050. Le rapport met l’accent sur la nécessité de passer rapidement aux énergies renouvelables tout en minimisant l’utilisation de technologies qui sont encore largement en phase de démonstration et de prototype aujourd’hui, y compris les carburants de captage du carbone et d’hydrogène.

AIE : les technologies émergentes ne suffisent pas

La feuille de route initiale de l’AIE, publiée en 2021, prévoyait que les technologies émergentes joueraient un rôle beaucoup plus important dans la décarbonisation du secteur de l’énergie. Cependant, le rapport actualisé réduit le rôle de ces technologies d’environ 35 %.

Parmi les raisons de ce changement, l’AIE cite le fait que ces technologies ne sont pas encore assez matures ou abordables pour être déployées à grande échelle. Par exemple, le rapport indique que la production d’hydrogène est actuellement plus un problème climatique qu’une solution. La majeure partie de l’hydrogène est produite à partir de gaz naturel, qui libère des gaz à effet de serre.

La feuille de route actualisée de l’AIE souligne que les énergies renouvelables sont la voie la plus viable pour décarboniser le secteur de l’énergie. Le rapport prévoit que la capacité mondiale d’énergie renouvelable doit tripler d’ici 2030.

Le rapport est un appel à l’action pour les gouvernements et les entreprises du monde entier. Il met en évidence la nécessité d’accélérer la transition vers les énergies renouvelables et de réduire l’utilisation des combustibles fossiles.

Impacts du rapport

La mise à jour de la feuille de route du climat de l’AIE a un certain nombre d’impacts potentiels, notamment :

  • Elle pourrait accroître la pression sur les gouvernements et les entreprises pour qu’ils investissent davantage dans les énergies renouvelables.
  • Elle pourrait contribuer à réduire l’attrait des technologies émergentes qui ne sont pas encore suffisamment matures ou abordables.
  • Elle pourrait aider à renforcer l’engagement des pays à lutter contre le changement climatique.

Prochaines étapes

Le rapport de l’AIE est un jalon important dans la lutte contre le changement climatique. Il fournit une feuille de route claire pour atteindre zéro émission nette d’ici 2050.

Les prochaines étapes clés pour la mise en œuvre de la feuille de route comprennent :

  • L’adoption de politiques et de réglementations qui encouragent l’investissement dans les énergies renouvelables.
  • Le développement de technologies renouvelables plus matures et abordables.
  • La collaboration entre les pays pour partager les meilleures pratiques et les ressources.

Source : The Verge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *