Mise à jour iOS 14.5 : des conséquences visibles dans le monde de la publicité

Spread the love

Apple annonçait en 2020 la nouvelle mesure selon laquelle le pistage de ses utilisateurs par les applications mobiles serait restreint. La nouvelle mise à jour iOS 14.5 applique ladite mesure.

La mesure prise par Apple

Apple force les applications disponibles sur son Store à demander impérativement au préalable l’autorisation d’un utilisateur à partir d’une boîte de dialogue. C’est une règle à appliquer par toutes les applications avant leur accès à l’identifiant IDFA.

L’identifiant IDFA est une sorte de cookie tiers qui permet de pister les activités d’un utilisateur sur plusieurs applications afin de fournir une expérience publicitaire personnalisée.

Les conséquences de ces mesures instaurées par Apple commencent par se faire ressentir dans le monde de la publicité.

En effet, les utilisateurs refusent le pistage lorsque la boîte de dialogue leur est présenté. Selon le Wall Street Journal, à peine 33% des utilisateurs d’iOS acceptent d’être pistés à des fins publicitaires. Les annonceurs ont donc restreints leur budget publicitaire sur iOS et concentrent tous leurs efforts sur Android.

Cet état de fait a augmenté le coût des publicités sur Android tandis que ces mêmes coûts sont en baisse sur iOS.

Google emboîte le pas à Apple

Dans la même dynamique que Apple, Google a également lancer une mesure pour réduire le pistage de ses utilisateurs via les applications. Toutefois, sa mesure reste moins extrême que celle de Apple à travers la mise à jour iOS 14.5.

Le géant américain Google avait déclaré travaillé sur une nouvelle technologie permettant de respecter la vie privée des utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.