Twitter : Elon Musk affirme qu’il veut racheter la société dans l’intérêt du public et non pour de l’argent

Spread the love

Après avoir déclaré sa proposition de racheter Twitter à 43 milliards de dollars, Elon Musk a expliqué dans une interview hier que son geste n’est pas d’ordre économique. De son côté, le PDG de Twitter tente de calmer les tensions que soulève cette proposition au sein de la société.

“Nous, en tant qu’employés, contrôlons ce qui se passe”, Parag Agrawal, PDG de Twitter

Cette déclaration du PDG de Twitter a été rapportée au site média Reuters par une source bien informée. En effet, suite à l’annonce de la proposition de Elon Musk de racheter la société, Parag Agrawal et le personnel de la société ont tenu une réunion à ce sujet. 

M. Agrawal a d’abord rassuré que Twitter n’est pas « pris en otage » par l’offre de Musk et informé que le conseil de l’administration examinait l’offre du PDG de Tesla, devenu principal actionnaire de Twitter depuis peu. Il invite donc le personnel à rester concentré.

« Nous, en tant qu’employés, contrôlons ce qui se passe », a-t-il déclaré, selon ce qui a été rapporté à Reuters. 

Quant à Elon Musk, il s’est également prononcé sur le sujet au cours de la journée d’hier. C’était lors d’une interview au cours de la conférence TED 2022 à Vancouver. Il a d’abord expliqué qu’il ne voulait pas acheter Twitter pour de l’argent. 

« Ce n’est pas une façon de faire de l’argent. Mon sens aigu de l’intuition me dit qu’il est extrêmement important de disposer d’une plateforme publique qui jouisse d’une confiance maximale et qui soit largement inclusive », explique Elon Musk.

C’est pour cette raison qu’il n’a pas manqué de faire des propositions qui devraient favoriser la liberté d’expression à laquelle il aspire pour le bon fonctionnement de Twitter. Il suggère que Twitter devrait “ouvrir l’algorithme”. Selon ses propos, cela permettra d’instaurer la confiance sur la plateforme. 

Dans sa lettre de proposition envoyée à la SEC, Elon Musk avait ajouté qu’il ‘’devra reconsidérer sa position en tant qu’actionnaire’’ si sa proposition n’est pas acceptée. Cette déclaration pourrait être vue comme une menace. Cependant, pour Musk, « ce n’est pas une menace, ce n’est tout simplement pas un bon investissement sans les changements qui doivent être apportés ». 

Elon veut mettre toutes les chances de son côté. Twitter et ses autres actionnaires vont-ils céder à cette offre ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.