Une Tesla en mode Autopilot fait deux morts dans le Texas

Spread the love

Deux hommes ont perdu la vie à cause d’une Tesla qui était en option pilotage automatique. En effet, le véhicule qui n’avait personne au volant s’est écrasé contre un arbuste à Spring dans le Texas. La Tesla 2019 s’est automatiquement enflammée après avoir percuté cet arbre aux environs de 23h25min. 

Nombreux sont les conducteurs de ces types d’engins qui font une confiance aveuglante au système d’assistance. La conduite à la conduite nommé : Autopilot. Plusieurs personnes pensent dur comme fer que ce système ne peut pas avoir de faille et se fient totalement à lui. Ainsi, ils sont même capables de prendre les risques les plus absurdes possibles. A titre illustratif, il y a quelques temps, un propriétaire s’est même permis le luxe de dormir au volant. Heureusement qu’il n’a fait aucune victime. Mais il sera sans l’ombre d’un doute poursuivis pour conduite dangereuse. Malheureusement tout le monde n’a pas cette chance et d’autres à l’instar de ces deux victimes connaissent un sort tragique. 

Selon les autorités de ladite ville, l’un des passagers du véhicule était sur le siège passager avant. Quant à son second, il se trouvait sur le siège arrière de la voiture. Et l’un des faits les plus remarquables, est qu’ils roulaient à grande vitesse et pire encore dans un virage. D’après le policier Mark Herman, du 4ème district du comté de Harris, il s’agit d’un énième cas d’accident.

Qu’est-ce-qui a été à l’origine de l’explosion de la Tesla et de la mort de ces deux hommes ?

En effet, il faut comprendre à travers les propos des autorités de la ville, que les efforts des pompiers d’éteindre le brasier étaient en vain. Autrement dit, malgré tous les dispositifs mis en œuvre par les soldats du feu, la batterie de la Tesla continuait à s’enflammer. Cela a dû leur prendre environ 4 h et plus de 100000 litres de jets d’eau pour pouvoir revenir à bout de cet énorme brasier. C’est après la maitrise définitive du feu que les pompiers ont découvert les corps sans vie de deux hommes. Pour ce qui est des responsabilités, étant donné que personne n’était au volant, le constructeur automobile ne saurait être pris comme responsable. En d’autres termes, la Tesla porte en son sein un logiciel d’assistance de conduite de niveau 2. 

De manière plus explicite, le conducteur est tenu de rester vigilant en toute circonstance. Il est important de notifier qu’aux Etats-Unis, lorsque vous utilisez de tels dispositifs, vos mains doivent être au volant afin de reprendre spontanément le contrôle de l’engin lorsqu’un problème survient. Pour Tesla, le Full Self-Driving, se montre de plus en plus très efficace et permet de limiter les accidents. Mais la marque tient à nuancer que l’assistance de conduite ne supprime pas les accidents, elle consiste juste à les limiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.