Le pouvoir du Bitcoin est à nouveau baisse : la reine des cryptos n’occupe désormais que 40 % sur le marché

Spread the love

Le Bitcoin est de nouveau confronté à une chute de son pouvoir sur le marché des crypto-monnaies. Ce n’est pas la première fois en cette année 2021 et cette fois-ci, elle se rapproche du niveau de baisse historique de 2018. Le Bitcoin est, selon Peter Schiff, entrain de perdre son avantage concurrentiel.

Le BTC face une nouvelle chute trois ans après celle de 2018 : Sa place dans la concurrence menacée

Après son ascension fulgurante sur le marché en 2017, le BTC a connu une chute terrible une année après, en début de l’année 2018. En effet, la valeur d’un Bitcoin qui avoisinait 20.000 dollars le 18 décembre 2017 est brutalement passée à 3.800 dollars au plus. Soit son pouvoir estimé à 36,7 %, selon les données de TradingView à l’époque.

Pour certains, cette chute était due à la haute volatilité des Bitcoins et surtout parce que de nombreux investisseurs avaient décidé de passer à la vente. Les conséquences ont été énormes. Certaines sociétés comme Bitmain avaient été obligées de réduire l’effectif de leurs employés.

Aujourd’hui encore, le BTC connait une autre chute. Ce n’est pas une première en 2021. En mai, Cointelegraph avait rapporté que le BTC avait chuté et ne représentait que 40,3 % de la capitalisation combinée des actifs cryptographiques. Quelques mois plus tard après, en septembre, CoinMarketCap a publié qu’il s’était à nouveau approché du même niveau.

Et voilà qu’en cette dernière semaine de décembre, le BTC plonge encore et cette chute est presque comparable à celle survenue en 2018. Selon les spéculations, le pouvoir du Bitcoin sur le marché se rapproche de 40 %. Quelles seront les conséquences cette fois-ci ?

Le BTC sur le point de perdre sa place dans la concurrence sur le marché des cryptomonnaies ?

Quelques détracteurs du Bitcoin n’ont pas tardé à se prononcer sur la situation actuelle de cette cryptomonnaie. Peter Schiff, le plus connu des anti-bitcoin n’est pas resté en marge.

« Avec plus de 16 000 cryptos alternatifs parmi lesquelles choisir, la domination du marché du Bitcoin est désormais inférieure à 40% pour la première fois depuis juin 2018. Avec une offre illimitée de cryptos facilement créées avec des propriétés pratiquement identiques, le #Bitcoin perd son avantage concurrentiel de premier plan », a-t-il écrit sur Twitter.

Pour le président d’Europac, avec le nombre illimité de cryptos sur le marché, les gens ne tarderont à se tourner vers d’autres que le Bitcoin qui serait entrain de perdre son pouvoir sur le marché. 

La saison des Altcoins annoncée : le Bitcoin en danger ?

Si Peter Schiff est convaincu que le Bitcoin a déjà perdu sa place dans la concurrence, d’autres sont encore plus persuadé que c’est l’heure de gloire des altcoins. Selon les déclarations de TradingPlatforms le lundi, cette situation pourraient annoncer l’arrivée d’une « saison alt ». 

En effet, au cours de ces sept dernières années, le pouvoir des altcoins sur le marché a triplement accru, passant de 21 % en 2014 à environ 60 % au cours de ce mois de décembre. Selon l’analyste Crypto Altcoin Sherpa, ‘’les altcoins dont l’Ether, ont prospéré depuis janvier 2021’’. « La saison Alt dure depuis une année entière, vous ne l’avez tout simplement pas remarqué », a-t-il écrit. 

Cependant l’espoir n’est pas encore perdu pour le BTC. Ce dernier a connu une hausse de sa valeur au cours du mois d’octobre au même moment que l’ascension remarque des investissements dans les altcoins. Mais le Bitcoin avait su maintenir son fort pouvoir sur le marché. 

A ce propos, Pete Humiston, ledirecteur de Kraken Intelligence, avait déclaré : « Parce que les altcoins ont subi une grosse vente au cours des derniers mois et parce que Le BTC est l’actif « refuge » de la cryptographie, une reprise de la domination indique que les acteurs du marché hésitent à revenir en altcoins. ». Si les investisseurs restent aussi sceptiques envers les altcoins, on pourrait s’attendre à une nouvelle ascension du Bitcoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.