Etats-Unis : Apple fait objet d’une nouvelle plainte à cause de l’état défectueux des claviers papillon des MacBook

Spread the love

Apple est de nouveau cité par une plainte déposée aux Etats-Unis. L’objet de cette plainte cette fois ci est le MacBook avec le clavier papillon. Selon des milliers de consommateurs américains qui ont signé la class action qui a abouti à la plainte, la firme de Cupertino serait au courant des défaillances du mécanisme des claviers en question et aurait cherché à les camoufler.

Inauguré sur un nouveau modèle de MacBook en 2015, le clavier dit « papillon » est un mécanisme prometteur. Cela devrait offrir une frappe confortable, fluide et rapide aux utilisateurs. Ce mécanisme est d’ailleurs installé sur plusieurs modèles de MacBook lancé sur le marché ces dernières années. Cependant, contrairement aux attentes, ce clavier vient avec toute une série de problèmes techniques.

Les ordinateurs munis de claviers ciseaux sont plus résistants que les MacBook avec un clavier papillon. En effet, ces derniers tombent très rapidement en panne. Les touches se bloquent très facilement lorsque la poussière même en quantité insignifiante s’incruste dans le mécanisme.

Les MacBook Pro 16 Pouces avec clavier ciseau : simple changement ou aveu d’échec ?

En 2018, Apple avait été obligé de mettre en place un programme de remplacement des ordinateurs défaillants. En 2019, le géant de Cupertino a lancé le MacBook Pro 16 Pouces avec un clavier ciseau. L’abandon du clavier papillon par Apple est perçu comme un aveu d’échec.  Cependant, le fait de retourner à la conception des ordinateurs avec des claviers ciseaux ne met pas pour autant fin à l’existence des ordinateurs munis d’un clavier papillon. Il existe encore un nombre important de MacBook clavier papillon dans la nature.

Dépassé par les nombreuses pannes dudit clavier, les consommateurs américains ont déposé auprès de la Cours de justice du district Nord de la Californie, une class action contre la marque de Steeve Jobs. Selon les informations rapportées par le média américain The Verge, des milliers d’utilisateurs résidant dans les 7 Etats de l’Amérique ont signé cette plainte. Notons que ladite class action vient appuyer une plainte déposée en 2018 qui réclame des dommages et intérêts à Apple.

Apple : un procès houleux à l’horizon

Selon la plainte contre le groupe californien, tous les utilisateurs qui ont investi dans les MacBook de 2015 à 2017. Ou ceux ayant acheté un MacBook Pro entre 2016 et 2019 ou encore un MacBook Air entre 2018 et 2019 sont concernés par la requête. Tous les citoyens américains victimes de la piètre qualité du système du clavier papillon peuvent rejoindre le recours collectif.

La plainte collective accuse le groupe californien d’être responsable de la dissimulation des défaillances du clavier papillon. Selon les plaignants, les différentes mises jours ou changements opérés par Apple au cours des années n’avaient pour but que de camoufler les problèmes. « Aucune des différentes conceptions d’Apple n’a changé les espaces étroits entre les touches » ; peut-on lire dans la plainte. Il revient maintenant au géant de Cupertino de prouver au cours du futur procès que ses ingénieurs n’ont pas « continué à exploiter le mécanisme. Tout en sachant qu’il était inexorablement défectueux ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.